Découvrir Sarlat et les alentours le temps d’un weekend

Situé aux confins des Causses du Quercy, Sarlat-la-Canéda fait partie des plus belles destinations de la Dordogne. En bonne capitale du Périgord Noir, la cité médiévale est souvent rythmée par des fêtes populaires, pour la plupart liées à la gastronomie, telles que la fête des truffes, les journées du terroir, la fête de la noix ou la « Fest’oie ». Le marché local incarne à lui seul le caractère chaleureux de l’accueil à Sarlat, en particulier le mercredi ou le samedi. Mais Sarlat peut surtout s’enorgueillir d’avoir un patrimoine architectural valorisé, incluant plus de soixante monuments historiques classés tels que le couvent de l’Ordre de Notre-Dame, l’ancienne église Sainte-Marie ou la chapelle des Pénitents bleus. Ce sont autant de caractéristiques qui justifient que Sarlat, « ville d’art et d’Histoire », figure parmi les « Plus Beaux Détours de France ».

Sarlat, livre d’Histoire à ciel ouvert

La ville médiévale, capitale du Périgord Noir, peut s’enorgueillir d’avoir un patrimoine architectural parfaitement conservé, comme en témoigne les nombreux châteaux, manoirs ou édifices religieux parfaitement conservés – il n’est par ailleurs pas rare de trouver un hôtel Sarlat-la-Canéda qui est en fait une ancienne bâtisse médiévale, parfaitement rénovée et remise au goût du jour (hôtel particulier de Montméja, hôtel de Cerval, hôtel de Saint-Clar, etc.)

Les visiteurs ont en tout cas l’opportunité de découvrir plusieurs monuments historiques classés. Parmi eux, il y a surtout des édifices religieux tels que l’ancien couvent de l’Ordre de Notre-Dame, l’ancienne cathédrale Saint-Sacerdos, la chapelle du monastère des Récollets ou encore la chapelle Saint-Benoît. La liste des monuments classés inclut aussi l’ancien hôtel de ville, l’hôtel Gérard du Barry, le manoir de Gisson, l’hôtel de ville de Maleville, l’hôtel de ville de Sarlat-la-Canéda, etc. Le patrimoine sarladais comprend également un grand nombre de monuments historiques inscrits, parmi lesquels l’ancien Hôtel-Dieu, l’ancien Hôtel de Génis, l’ancienne maison du Présidial, le château de La Boétie, l’hôtel d’Anglars, l’hôtel des Mirepoises, etc.

Organiser une visite guidée dans le centre de Sarlat

Le centre historique est certainement un endroit incontournable à Sarlat. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ce secteur concentre un grand nombre d’établissements, notamment des cafés-bars, des restaurants ou des hôtels, pour la plupart étoilés.Le style moderne et contemporain de ces établissements vient contraster ou compléter l’aspect rétro des différents bâtiments historiques alentour. On remarque tout de même que certains restaurants, en particulier, font le choix de façades qui font penser à de vieilles bâtisses, tout en optant pour une décoration intérieure dans un esprit contemporain.

La visite guidée est un moyen intéressant de découvrir les différents joyaux architecturaux de Sarlat. C’est d’autant plus pratique que de nombreux hôtels sont situés dans ou à proximité de l’entrée de la cité médiévale. Mais tout le monde n’a pas forcément le temps d’effectuer une visite de plusieurs heures – comme les familles avec des enfants ayant opté pour un court séjour, les participants à un congrès d’entreprise, etc. Ces gens peuvent toujours consacrer une ou deux heures, de préférence l’après-midi, pour déambuler dans les allées du marché place de la Liberté, ou admirer, lors d’une promenade tranquille dans les ruelles pittoresques du quartier médiéval, les différents styles de façades des châteaux, manoirs ou notamment édifices religieux.

Visiter autour de Sarlat

Parmi les deux millions de visiteurs qui se rendent chaque année à Sarlat, nombreux sont ceux qui font de la ville médiévale un point de départ pour découvrir les autres sites, monuments ou villages situés dans les environs, en particulier dans la Vallée de Dordogne.

Rocamadour fait partie des lieux d’intérêt populaires non loin de Sarlat. Haut lieu de la Chrétienne au Moyen-Âge – ce qui lui vaut d’être appelé « cité sacrée » –, le village est aujourd’hui classé « Grand Site de Midi-Pyrénées ».

Mais les visiteurs s’intéressent aussi et surtout aux cités qui font partie des « plus beaux villages de France ». C’est par exemple très tentant d’organiser une sortie en excursion ou une randonnée pour visiter Beynac. L’un des aspects pittoresques est le fait qu’il est bâti dans un rocher percé de cavernes. Beynac fait par ailleurs partie des cités du Périgord qui faisaient office de remparts aux envahisseurs anglais durant la Guerre de Cent Ans. Le château fort surplombant la rivière et vallée témoigne de ce passé militaire tumultueux. L’édifice témoigne surtout des rivalités sanglantes entre partisans du roi de France (les Seigneurs de la forteresse) et ceux du souverain anglais (les Seigneurs du Château de Castelnaud).

Les visiteurs s’intéressent également à Collonges-la-Rouge ou La Roque-Gageac, labellisés, eux aussi, « plus beaux villages de France ». Bien d’autres villages pittoresques participant à la richesse du patrimoine architectural et culturel de la Vallée de Dordogne, tels que Turenne, Cuzance, Curemonte, Autoire, Sousceyrac, Souillac ou Saint-Sozy… pour ne citer que ces exemples. La Vallée de Dordogne regorge en outre de plusieurs sites impressionnants (comme les jardins du manoir d’Eyrignac ou ceux de Marqueyssac) ou de châteaux datant du haut Moyen-Âge : château des Milandes, château de Castelnaud, château de Puymartin, château de Campagnac-l’Evêque, etc.